Les symboles : un réservoir d’informations illimité !

Aujourd’hui je vais répondre aux questions que lutin détective, qui s’appelle Céou Cékoi Céki, se pose sur les symboles.

Céou Cékoi Céki : Bonjour Virginie, tu pourrais m’apporter un complément d’information sur les symboles s’il te plait, parce que j’ai du mal à comprendre comment ça fonctionne ?

Virginie : bien sûr. Qu’est-ce qui te semble manquer de clarté ?

Céou Cékoi Céki : j’ai du mal à comprendre comment en regardant un dessin ou en lisant quelques mots on peut réussir à trouver des idées pour résoudre une question qui n’a rien à voir.

Virginie : pour te répondre je vais commencer par te donner la définition du dictionnaire le Petit Robert : «  Un symbole est un objet ou un fait naturel de caractère imagé  qui évoque, par sa forme ou sa nature, une association d’idées naturelles avec quelque chose d’abstrait ou d’absent. Ex : la colombe symbole de la paixPersonne qui incarne, qui personnifie de façon exemplaire…».

Je vais te donner quelques exemples de symboles :

  • Nous les utilisons au quotidien. Voici 4 symboles que tout le monde connait :

dessin eurodessin arobasedessin toilettes               dessin pharmacie

 

 

 

 

  • D’un point de vue commercial dans la même idée les logos sont des symboles représentant des marques.
  • En signalisation routière les panneaux utilisent des symboles : tout le monde sait ce que veut dire le panneau Stop et le signal feu vert !

Céou Cékoi Céki : mais alors ça veut dire que des symboles on en voit tout le temps, et depuis longtemps ?

Virginie : exactement. Regarde : à l’époque féodale par exemple le chevalier portait les couleurs du noble qu’il servait pour se donner du courage. Les dessins sur les blasons ne sont rien d’autre que des symboles. Les nombres et l’écriture, que sont-ils ? des symboles ! Regarde les hiéroglyphes c’était quoi ? Des symboles.

Céou Cékoi Céki : Ok. Mais pourquoi tu penses qu’on peut les utiliser pour faire évoluer des situations ?

Virginie : Lorsque nous cherchons à faire évoluer une situation, nous pouvons nous y prendre de deux façons :

  • nous pouvons aller rechercher dans notre mental comment nous avions déjà fait auparavant dans une situation similaire. Nous utilisons pour cela l’hémisphère gauche de notre cerveau qui s’occupe de ce qui est connu. Dans ce cas nous trouvons des solutions que nous avions déjà expérimentées. Si ce connu ne nous plait pas, ce sera pareil. Plus nous pérenniserons les mêmes solutions, et plus la situation se figera et la crise peut alors s’installer !
  • nous pouvons aussi nous aider de symboles qui vont nous faire sortir de ce que nous connaissons : ils vont nous entraîner à réfléchir d’une façon qui sera novatrice. Nous utilisons alors l’hémisphère droit de notre cerveau, c’est à dire notre imagination qui nous fait pénétrer dans l’inconnu. De ce fait les symboles vont nous permettre de reculer nos limites et nous ouvrir des perspectives nouvelles. Grâce à ce qu’ils nous inspirent, nous allons déployer notre créativité. Ainsi nous développerons notre plaisir de vivre et nous enclencherons la réussite, ce qui sera agréable autant pour nous que pour nos proches et tous ceux qui vont en bénéficier. Pour résumer : en utilisant les symboles pour résoudre nos difficultés, notre vie s’embellit au fur et à mesure et elle devient de plus en plus légère, novatrice et passionnante.

Céou Cékoi Céki : ça semble trop simple. Tu pourrais me donner un exemple concret ?

Virginie : bien sûr. Imagine un adulte, que j’appellerai  Jean,  qui se pose la question « qu’est-ce qui pourrait m’aider à réaliser mon projet ?« . Il tire une carte : le lutin de l’objectif qui s’appelle Viz Lebut. C’est un joueur de pétanque qui est en train de lancer une boule après avoir positionné le cochonnet. Jean se dit :

  • la première chose que je peux imaginer faire c’est de définir précisément l’objectif auquel je souhaite arriver (le cochonnet).
  • Puis après lister les étapes qui me permettront d’atteindre cet objectif (les boulles).
  • Viz Lebut est détendu, au soleil, en train de jouer avec d’autres. Donc Jean se dit qu’il sera important qu’il prenne le temps de se détendre : ça pourrait l’aider parce qu’il a tendance à foncer et à ne plus savoir s’arrêter, ce qui finit par le pénaliser.
  • Et il y a aussi la notion de jouer avec d’autres. Donc Jean en tire l’idée que ça vaudrait le coup de s’ouvrir à ses relations lorsqu’il voit qu’il y a une étape de son projet qui lui semble plus difficile à réaliser, pour lequel il a moins de compétences ou d’expérience.

Et voilà : Jean avait une question qu’il ne savait comment résoudre. Il a tiré une carte et a laissé s’exprimer son imagination pour résoudre sa question. Au bout de quelques minutes il a une vision claire de la façon dont il peut s’y prendre pour réussir son projet. En fait les symboles du jeu Les Génies Créatifs © te permettent  de te faire une représentation précise des actes que tu peux poser pour faire aboutir ta quête.

Céou Cékoi Céki : ça paraît magique ton truc ! Et on voit bien : Jean ne savait pas comment faire, et en un temps record en regardant une carte il a un mode d’emploi ! Waouh ! C’est super efficace ! Je suis bluffé ! J’imagine que lorsqu’il aura tiré une carte de chacun des 8 paquets il aura des quantités de choses à faire qui lui rendront impossible le fait de faire échouer son projet.

Virginie : exactement, tu as tout compris. C’est pourquoi je parle avec l’outil ludique Les Génies Créatifs © d’une aventure de la réussite !

Céou Cékoi Céki : un grand merci pour cette explication ! j’en suis tout chose ! Merci Virginie. En fait ce jeu peut retirer une épine du pied à des quantités de personnes ?

Virginie : exactement : tout ceux qui l’utilisent gagnent !!! Tu as déjà vu de meilleurs résultats toi ?

Céou Cékoi Céki : effectivement : c’est imbattable. Il faut vite aller le dire à tout le monde !

Virginie : Merci beaucoup pour ton aide.